Sélectionner une page

#6

La composition

L’art d’arranger les différents éléments qui entrent dans la photographie.

#6

La composition

L’art d’arranger les différents éléments qui entrent dans la photographie.

La composition

S’il y a bien une chose importante en photographie, un élément pour faire sortir vos photos du lot, c’est la composition. Elle consiste en l’organisation des éléments visuels d’une photographie. Le but est de choisir et de disposer ces éléments de façon harmonieuse de façon à communiquer des idées. Cette organisation doit être simple pour être efficace, et attirer très vite le regard du spectateur. C’est un des secrets des meilleurs photographes.

L’instant décisif correspond, selon Henri Cartier-Bresson, à la reconnaissance simultanée, dans une fraction de seconde, d’une part de la signification d’un fait, et de l’autre d’une organisation rigoureuse des formes perçues visuellement qui expriment ce fait.

Dimanche sur les bords de la Marne – Henri Cartier-Bresson

The Tetons and Snake River – Ansel Adams

Tu ne prends pas une photo,
tu la crées !

Pour Ansel Adams, maîtriser la composition photo c’est trouver un moyen de composer ce que l’on voit, ce que l’on ressent et ce que l’on veut transmettre dans une image finale.

Il n’y a pas de règles fixes mais un certain nombre de lignes directrices pouvant être appliquées dans presque toutes les situations. L’intérêt principal de toutes ces règles de composition est d’attirer l’attention du spectateur sur la ou les parties importantes de la scène. Elles vont vous aider à concevoir des images dynamiques et à leur donner un sens de lecture.

Blue city – Steve McCurry

La règle des tiers

La règle des tiers propose que l’image soit imaginée comme divisée en neuf parties égales par deux lignes horizontales équidistantes et deux lignes verticales équidistantes (les lignes de tiers), les éléments importants de la composition devant être placés le long de ces lignes ou de leurs intersections (points forts).

En photo de paysage on préferera mettre l’horizon sur la ligne haute pour mettre en valeur les éléments terrestres ou sur la ligne basse pour mettre en valeur un ciel nuageux.

Les lignes directrices

Se servir des lignes directrices pour guider le regard : les lignes directrices se réfèrent à une technique de composition où la perspective est mise en avant. Lorsque nous regardons une photo composée ainsi, notre œil est naturellement guidé vers le long de ces lignes.
Grâce aux nombreuses lignes présentes dans notre quotidien, cette règle de composition vous ouvre un champ d’applications très vaste.
C’est en analysant ce type de composition que l’on se rend vite compte que cette technique nous fait voyager à travers l’image.

Myanmar – Drew Hopper

Reflections of Paris – Joanna Lemanska

La symétrie

Dans notre environnement, nous sommes entourés de symétrie et de motifs, qu’ils soient naturels ou artificiels.
La symétrie est un outil de composition extrêmement puissant qui attire immédiatement l’attention.
L’architecture, les routes, ainsi que les objets de toutes nature font également office d’excellents sujets pour une composition symétrique.
Cette manière de composer son image procure généralement une sensation de perfection, d’harmonie et d’équilibre.
Une autre excellente façon de faire consiste à briser la symétrie ou le sujet d’une certaine manière, en introduisant un point focal sur la scène.

Le point de vue

Un bon cadrage implique avant tout un bon point de vue. Contrairement à ce que pensent beaucoup de débutants, un zoom ne remplace pas vos jambes. Le changement de focale modifie la perception des choses, par conséquent se déplacer aussi. Selon le point de vue choisi, il va de soi que le résultat ne sera pas le même.
Le point de vue que vous choisirez aura une grande incidence sur la composition de votre photo et par conséquent, affectera le message que vous souhaiterez faire passer.
Essayez d’opter pour des prises de vues inhabituelles : contre-plongée, plongée, au niveau du sujet, de près ou de loin.

Sans titre – Leon Levinstein

Intruders – Carlo Cafferini

Les motifs répétitifs

La photo de motifs consiste à représenter la multitude. Objets, humains dans une foule, répétés à l’infini ou en très grand nombre. Le but des ces photos est de montrer la quantité. Les structures et les bâtiments sont souvent d’excellents sujets pour utiliser la répétition dans vos images. Capturer un motif répétitif apporte de l’esthétique à l’image, souvent très graphique. Il peut être renforcé grâce aux formes, aux couleurs, aux proportions, aux lignes, au contraste. C’est pourquoi il est important de remplir le cadre pour un effet maximal. Essayez de briser cette notion de répétition en incluant une anomalie dans le motif pour qu’il devienne un point d’intérêt.

Le cadre naturel

Pour vous aider à obtenir des compositions plus intéressantes, il existe une méthode qui consiste à prendre pour cadre des éléments naturels présents dans l’environnement.
L’intérêt du « cadre dans le cadre » c’est qu’il est très efficace pour diriger le regard vers l’image contenue à l’intérieur tout en créant un effet de profondeur. Cela permet de donner du poids et de l’importance à votre sujet ; c’est une approche qui peut convenir à presque tous les types de sujets. Pour rentrer encore plus dans l’image, l’effet sera d’autant plus marqué si le cadre est flou.
Tous ce qui nous entourent peut faire office de cadre naturel : portes, fenêtres, branches d’arbres, pont, voûte, arche, tunnel…

Boy – Vivian Maier

Biches (cerf élaphe) Vosges – Vincent Munier

L’espace négatif

L’espace négatif permet d’accorder une partie importante au sujet grâce à l’espace vide laissé autour de lui. Bien évidemment, l’espace négatif dépendra d’abord de l’espace positif de votre image, c’est-à-dire du sujet que vous voulez rendre principal, et en fonction de ce dernier, l’espace négatif pourra occuper la partie supérieure, la partie inférieure ou encore les côtés de la photo. Une zone vide de grande taille peut en effet attirer l’attention sur le sujet en l’isolant dans la composition. Un espace négatif neutre et/ou uniforme facilitera la tâche ; s’il est très chargé d’objets visuellement fort, vous risquez de perdre votre sujet, soyez minimaliste.

Aucune de ces règles ne constitue une véritable règle à suivre mais il faut les connaitre pour ensuite les briser.

Pin It on Pinterest